Biographie

biography

christian calon

chronographies

christian calon
art audio christian_calon.html
 

Ce sont les moyens de captation de la lumière et du son qui cristallisent sa curiosité pour le potentiel expressif des images immatérielles. La fréquentation d'oeuvres marquantes puis la rencontre d'artistes majeurs favorisent la voie du sonore et très tôt il passe des expérimentations de la chambre noire à celles de la chambre sourde. L'exploration des modalités de l'écoute et de la spatialité devient alors le fil conducteur de l'ensemble de son travail.

Dès ses premières oeuvres, largement diffusées, les différentes facettes de son travail reçoivent un accueil enthousiaste du public et de la critique et sont fréquemment primées lors de compétitions internationales. Ses projets prennent plusieurs formes : oeuvres radiophoniques à travers l'écriture et la mise en situation de simulacres sonores, oeuvres acousmatiques qui explorent le temps et la spatialité, et improvisation avec le collectif  Theresa Transistor. Depuis 2009 ses projets s'orientent vers des formes d'audiovision où les modèles du réel occupent une place centrale. Sous ses diverses manifestations l'ensemble de son travail peut se définir comme chronographique.

Ponctuant son parcours d'artiste indépendant, plusieurs résidences d'exploration et de création l'ont amené à collaborer avec différentes institutions des Amériques et d'Europe. Après avoir assumé la responsabilité artistique au Groupe de Musique Expérimentale de Marseille (1991, France), il s'établit à Berlin grâce à une invitation du DAAD (1995) et entreprend une longue collaboration avec la T.U. Berlin et la radio nationale allemande qu'il représente internationalement en 1999 et 2009.

Quelques jalons : Ligne de vie : récits électriques (1985-90), Les corps éblouis (1995), Le projet Ulysse (1998-2002), radio roadmovies (2001), Atlas (2008), Continental Divide (2009-2014).

bio

From the dark room to the soundproof room, since his early years Christian Calon has tried himself at crossing boundaries. The discovery of significant musical works and the encounter of major artists favored the path of sound. The exploration of the listening experience and spatiality became the core of his work.

Since his early works, his various projects have been enthusiastically received by audiences and critics, and many times awarded in international competitions. They take different forms : radio art  works, through writing and the staging of sound simulacra; acousmatic concert works exploring time and spatiality and  improvisation with Theresa Transistor. Since 2009 his projects aim at a form of audiovision in which models of reality play a central role. Looking back, the general body of his work can be defined as chronographic.

Punctuating his career as an independent artist, exploration and creation residences led him to work in different institutions in the Americas and Europe. Having assumed an artistic responsibility at the GMEM (1991, France), he settled in Berlin several years thanks to an invitation from the DAAD (1995) where he started a long lasting collaboration with the T.U. Berlin and DeutchlandRadio Berlin whom he represents internationally in 1999 and 2009.

Some landmarks : Ligne de vie : récits électriques (1985-90), Les corps éblouis (1995), Le projet Ulysse (1998-2002), radio roadmovies (2001), Atlas (2008), Continental Divide (2009-2014).